confirmation

confirmation [ kɔ̃firmasjɔ̃ ] n. f.
XIIIe; lat. confirmatio
1Action de confirmer, de rendre plus certain. affirmation, assurance, certitude, consécration. Confirmation d'une nouvelle, d'une promesse. Il m'en a donné confirmation. Confirmation d'un acte par une autorité officielle; confirmation d'un jugement en appel. attestation, entérinement, garantie, homologation, légalisation, ratification, sanction, validation. C'est la confirmation de ce que nous avions supposé. preuve, vérification.
2(1541) Sacrement de l'Église catholique destiné à renforcer le chrétien dans la grâce du baptême. Seul l'évêque peut donner la confirmation. Recevoir la confirmation ( confirmand) .
⊗ CONTR. Abrogation, annulation, démenti, désaveu, réfutation, rétractation.

confirmation nom féminin (latin confirmatio, -onis) Action de confirmer quelque chose ; déclaration, écrit, etc., qui en résulte (souvent sans article après avoir, donner, attendre, etc.) : Donner confirmation d'un rendez-vous. Acte, fait, élément qui vient confirmer une opinion, un sentiment, une théorie, un état, etc. Droit Acte unilatéral ou tacite, par lequel une personne qui aurait le droit de demander l'annulation d'un acte (pour nullité relative ou rescision) renonce volontairement à user de ce droit. Décision de la juridiction du second degré qui consolide et maintient la décision des premiers juges. Religion Sacrement de l'Église qui achève le baptême, en communiquant les dons de l'Esprit saint. ● confirmation (expressions) nom féminin (latin confirmatio, -onis) Charte de confirmation, acte confirmant une donation. (Cet usage remonte à l'Antiquité. Jusqu'au XIIe s., la confirmation reproduisait l'essentiel de l'acte précédent. Au XIIIe s., il y était reproduit in extenso.) ● confirmation (synonymes) nom féminin (latin confirmatio, -onis) Action de confirmer quelque chose ; déclaration, écrit, etc., qui en résulte...
Synonymes :
Contraires :
- démenti
- rétractation
Acte, fait, élément qui vient confirmer une opinion, un sentiment...
Synonymes :
- consécration
- entérinement
Droit. Acte unilatéral ou tacite, par lequel une personne qui aurait...
Synonymes :
Droit. Décision de la juridiction du second degré qui consolide et...
Contraires :

confirmation
n. f.
d1./d Action de confirmer; son résultat. La confirmation d'un soupçon.
Assurance nouvelle et expresse. J'ai reçu confirmation de la nouvelle.
d2./d RELIG Sacrement de l'église catholique romaine qui confirme la grâce reçue au baptême.
|| Dans l'église protestante, confession publique de la foi chrÉtienne après l'instruction religieuse.
d3./d DR Arrêt de confirmation, par lequel une cour d'appel rend exécutoire le jugement précédemment rendu.

CONFIRMATION, subst. fém.
Action, fait de confirmer.
A.— Rare et littér. Fait de rendre plus fort, plus ferme, plus stable; ce qui rend plus fort, plus stable :
1. L'univers que Nerval essaye de s'édifier, il a besoin pour lui donner une confirmation, une solidité, de l'étayer sur des fragments d'univers déjà sortis d'autres intelligences que la sienne.
DURRY, Gérard de Nerval et le mythe, 1956, p. 64.
Spéc., THÉOL.
1. [Dans l'Église catholique] Sacrement administré par l'évêque, ou par délégation donnée par le pape, par un prêtre (vicaire général, vicaire épiscopal) et qui consiste en une imposition des mains, une onction du chrême et un léger soufflet symbolique, en vue de confirmer le chrétien dans la grâce et la foi reçues au baptême. Ministre de la confirmation; tournée de confirmation; donner, recevoir la confirmation. Un de ces baptêmes d'adultes qui vous transportent aux premiers temps de la foi, vers les rives du Jourdain, et sont bientôt suivis de la première communion, du renouvellement, de la confirmation (A. DAUDET, Le Nabab, 1877, p. 124).
2. [Dans l'Église protestante] Profession publique de sa foi devant la communauté chrétienne, au terme du catéchuménat (dér. s.v. catéchumène).
B.— Ce qui rend une chose plus assurée ou plus certaine.
1. Fait, écrit, propos tendant à établir avec plus de certitude la réalité de quelque chose. Confirmation d'une idée, d'une promesse; avoir, donner confirmation d'une chose. Le renseignement que je vous transmets (...) est loin d'être un démenti, c'est une confirmation (HUGO, Correspondance, 1867, p. 45). Il venait de recevoir confirmation de certaines terreurs secrètes (G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Vue de la Terre promise, 1934, p. 99) :
2. Nous découvrons par la seule force du raisonnement des vérités nouvelles. Que si les vérités ou les faits, ainsi pressentis ou découverts, viennent à recevoir la confirmation de l'observation ou de l'expérience, nous obtenons à la fois, et la plus haute certitude à laquelle il nous soit donné d'atteindre, et le témoignage le plus éclatant de la puissance de nos facultés intellectuelles.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 609.
3. À l'autre bout de l'œuvre proustienne à l'instant des certitudes conquises, la valeur positive du songe vient ajouter sa confirmation aux indices multiples et convergents qui restituent un centre spirituel à la personne.
BÉGUIN, L'Âme romantique et le rêve, 1939, p. 356.
SYNT. Confirmation d'une croyance, d'une doctrine, d'une théorie, d'une vérité; confirmation d'un bruit, d'une nouvelle; confirmation complète, définitive, éclatante, frappante; entière, pleine confirmation; confirmation expérimentale, officielle; apporter, attendre, demander confirmation; sous réserve de confirmation.
RHÉT. CLASSIQUE. Partie du discours dans laquelle l'orateur prouve les arguments avancés dans l'exposition. La confirmation est toujours la partie principale du discours : il faut y rassembler tous les arguments qui peuvent agir sur l'auditoire (Nouv. Lar. ill.).
2. Acte maintenant et garantissant la validité d'un acte précédemment établi. Confirmation de commande; confirmation d'un jugement, d'un privilège :
4. ... l'Université, ou du moins la Faculté de théologie (...) sollicitait le Premier Président pour le renouvellement et la confirmation d'un vieil Arrêt qui interdisait dans l'Université toute introduction d'enseignement contraire aux auteurs anciens et approuvés.
SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 328.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1174 confermeisun « action d'approuver, de ratifier » (G. DE PONT-STE-MAXENCE, St Thomas, éd. Walberg, 513); ca 1260 confirmacion (Livre de Jostice et de Plet, éd. Rapetti, p. 52); 2. 1541 liturg. (CALVIN, Instit., 1166 ds LITTRÉ). Empr. au lat. class. confirmatio (de confirmare, v. confirmer) « action d'affermir, d'encourager », désigne le sacrement en lat. chrét. dep. le Ve s. (BLAISE). Fréq. abs. littér. :341. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 403, b) 436; XXe s. : a) 353, b) 659.

confirmation [kɔ̃fiʀmɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. V. 1174, confermeisun; du lat. confirmatio, ionis, du supin de confirmare. → Confirmer.
1 Action de confirmer, de rendre plus certain. || La confirmation d'une nouvelle par qqn. || Le fait mérite confirmation. || Il m'a donné confirmation de la nouvelle; j'en ai reçu pleine, entière confirmation. || Confirmation d'une décision par un accord. Approbation. || Confirmation d'une intention pour l'avenir. Maintenance (vx), maintien; continuation, reconduction, renouvellement. || Confirmation d'un acte par une autorité officielle. Attestation, entérinement, garantie, homologation, légalisation, ratification, sanction, validation. || J'en ai entendu parler, on le prétend, mais nous n'en avons aucune confirmation. || Confirmation d'un jugement, son maintien par une juridiction supérieure.Chose (parole, attitude) qui rend plus certain (qqch.). Affirmation, assurance, certitude, consécration. || Confirmation d'une nouvelle, d'une promesse. || J'ai bien reçu la confirmation de ce que tu m'avais dit. || Envoyer la confirmation, envoyer confirmation de qqch. à qqn. || Envoyer la confirmation d'une commande. || Son attitude actuelle est la confirmation de ce que nous avions supposé. Preuve, vérification.
1 Voilà un diagnostic qui nous manquait pour la confirmation de son mal (…)
Molière, Monsieur de Pourceaugnac, I, 8.
2 J'attends avec impatience (…) mes lettres de vendredi; il me faut encore cette confirmation de votre chère et précieuse santé.
Mme de Sévigné, 507, 26 févr. 1676.
3 (…) ce vieil adage reçut une nouvelle confirmation, que là, où l'incrédulité règne, la superstition s'est déjà ouvert une porte.
Nerval, la Bohème galante, p. 284.
Rhét. Partie du discours où l'on prouve ce qu'on a avancé dans l'exposition.
2 (1541). Sacrement de l'Église catholique destiné à confirmer (4.) le chrétien dans la grâce du baptême en faisant descendre sur lui le Saint-Esprit. || L'Évêque peut seul donner la confirmation. || Recevoir la confirmation. || Cérémonie de la confirmation. || La confirmation consiste dans l'onction du saint chrème et l'imposition des mains accompagnée d'un léger soufflet. || Personne qui va recevoir la confirmation. Confirmand.
4 Monseigneur ne donnera la confirmation qu'aux personnes exactement instruites de toutes les principales vérités du catéchisme.
Fénelon, XVIII, 174, in Littré.
5 Sans doute, nous recevons une infusion du Saint-Esprit au baptême, mais c'est par la confirmation que la troisième personne de la sainte Trinité descend en nous avec la munificence de ses dons.
Mgr Grente, les Sept Sacrements, p. 42.
CONTR. (De 1.) Abrogation, annihilation, annulation, contradiction, démenti, désaveu, infirmation, négation, réfutation, rétractation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Confirmation — • Describes its origin from Biblical texts and how it has been handed down through the ages. The rite is briefly described, and the minister, matter, form, recipient, effects, necessity and sponsors are detailed Catholic Encyclopedia. Kevin… …   Catholic encyclopedia

  • confirmation — con·fir·ma·tion /ˌkän fər mā shən/ n 1: the act or process of confirming, assuring, or upholding seeking confirmation of the agreement; specif: the ratification of an executive act by a legislative body senate confirmation of the Supreme Court… …   Law dictionary

  • confirmation — CONFIRMATION. sub. f. Ce qui rend une chose ferme et stable. La confirmation d une Sentence, d un Arrêt. Obtenir des Lettres de confirmation. Payer le droit de confirmation. Confirmation de priviléges, de droits, de prérogatives, d honoraires,… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • confirmation — Confirmation. s. f. v. Ce qui rend une chose plus ferme, plus stable. La confirmation d une Sentence, d un Arrest. obtenir des Lettres de confirmation. Il se dit aussi, De la nouvelle & plus expresse assurance d une chose qui avoit desja esté… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Confirmation — Con fir*ma tion, n. [F. confirmation, L. confirmatio.] 1. The act of confirming or strengthening; the act of establishing, ratifying, or sanctioning; as, the confirmation of an appointment. [1913 Webster] Their blood is shed In confirmation of… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Confirmation — (v. lat.), 1) Bestätigung; 2) Bestätigung eines Rechtsgeschäfts durch den Regenten, od. durch die Civilobrigkeit (C. judicialis); diese Bestätigung ist entweder zur Gültigkeit des Geschäfts wesentlich erforderlich (C. utilis, C. necessaria), in… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Confirmation — Confirmation, Bestätigung, Versicherung, daß Etwas gewiß sein soll. Man bezeichnet mit diesem Worte eine religiöse Handlung, welche billig für eine der bedeutungsvollsten gehalten werden möchte. Im Namen des neugebornen Weltbürgers hatten… …   Damen Conversations Lexikon

  • confirmation — the final approval by the bankruptcy court of a debtor s plan of reorganization. Confirmation takes place after the plan has been approved by creditors (Glossary of Common Bankruptcy Terms) The official act of the court in approving a plan or a… …   Glossary of Bankruptcy

  • Confirmation — ситуация, когда несколько индикаторов подтверждают анализ рынка. См. также: Торговые сигналы Финансовый словарь Финам …   Финансовый словарь

  • confirmation — c.1300, confyrmacyoun, the Church rite, from O.Fr. confirmacion (13c.) strengthening, confirmation; proof; ratification, from L. confirmationem (nom. confirmatio) a securing, establishing; an assurance, encouragement, noun of action from… …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.